Comment rédiger sur le web ?



5 ASTUCES POUR BIEN RÉDIGER SUR INTERNET.

Toujours structurer et organiser votre présentation :

1. Alignez tous vos textes sur la gauche : « eye tracking » 2. Un titre : « attractif » 3. Une intro : « qui donne envie » 4. Un contenu : Le « cœur » de votre article 5. Une conclusion : la « solution »

Le tout émaillé d’images, de graphiques, de photos, de vidéos, d’illustrations légendées.

Veillez à ce qu’elles soient toujours en rapport avec vos propos !

Ecrivez simplement, avec des mots à la portée de tous pour rendre vos sujets accessibles et compréhensibles.

Faites des phrases courtes. Ne négligez pas la ponctuation …les points sont essentiels

Aérez vos écrits, mettez des sous titres, insérez des interlignes, distinguez vos paragraphes, utilisez des majuscules, et soyez attentifs à la taille et à la police des caractères.

En respectant ces règles et conseils de base, vous êtes d’ors et déjà aptes à écrire un article, mais pas n’importe quel article …VOTRE ARTICLE !!!!!

UTILISEZ LE « EYE TRACKING » !!!

Il est important de bien comprendre cette première notion :

On ne lit pas un article web de la même façon qu’un article papier ; On ne peut donc pas l’écrire de la même façon !

La lecture papier implique une lecture linéaire dans un espace bidimensionnel avec un début et une fin.

Sur un écran, la lecture numérique se fera en balayage visuel, multidimensionnel (de haut en bas, de gauche à droite).

C’est une lecture en diagonale et partielle (seuls 20 à 30 % des mots sont lus !) et très rapide ((l’internaute reste 30 à 60 secondes sur une page !) De la gauche vers le bas.

Il faut faire avec et utiliser le « Eye-tracking » (ce que détecte l’œil) car, ce que regardent surtout les internautes ce sont : - les informations synthétisées (titres, tableaux, listes) - les éléments de navigations (menus, moteurs de recherches) - les liens hypertextes - les images légendées (elles sont les textes les plus lus) - les titres et sous titres qui relancent le suspense et l’intérêt du lecteur - Les caractères gras. (sans trop en abuser)

L’œil scanne, passe en revue la forme globale, repère les éléments frappants et ne passe en mode lecture que s’il est intéressé.

Le but premier d’un contenu web est de donner l’info recherchée.

L’internaute doit pouvoir trouver rapidement (dans les secondes suivant sa requête) une réponse et/ou avoir envie de passer à l’action (acheter, demander un devis, laisser un commentaire ou ses coordonnées)

La lecture sur le web est moins confortable que la lecture papier car souvent noyée dans une multitude d’éléments distrayants, tels la pub ou les éléments de navigation.

Par ailleurs, notre perception visuelle a surtout été entraînée pendant de longues années à la lecture papier..

Il faut donc, pour pallier à cela, rendre votre contenu le plus clair, le plus lisible et attractif possible.

TROUVER UN TITRE

C’est la porte d’entrée de votre activité.

Il doit comporter vos mots clés principaux.

Il doit être accrocheur !, attractif et explicite

Il doit assurer l’internaute de l’utilité et de l’intérêt du contenu de l’article

Il doit transmettre un sentiment d’urgence (importance du sujet abordé !)

Il doit interpeller par sa spécificité (« nulle part ailleurs »,.. « on ne vous l’a jamais dit … »)

N’ayez pas peur d’en faire trop ! Utiliser des formules : « Les meilleurs moyens… », «Les meilleurs outils pour… » « Les meilleures recettes », « la seule solution », « l’indispensable… » …que sais- je encore ?? Posez des questions : Comment faire ……rapidement ? Comment réussir à… ? Comment améliorer ? etc …. Mettez des chiffres : 3 bonnes raisons pour ….. Les 5 secrets de….. Les 10 recettes pour ……. Affirmez et donnez un secret ! « Les clés du bonheur sont …», « Révélation sur la manière de …» « Levez le mystère sur ….» Etre heureux c’est …(trouver une femme de ménage efficace, un garagiste efficace etc ..)

La FORMULE MAGIQUE en 4 points pour attirer l’attention :

• Les interrogations, • Les adjectifs qualificatifs, • Les mots clés et… • Une promesse !

L’INTRODUCTION : Celle qui donne envie d’aller plus loin ……

Elle se doit d’être courte mais suffisamment explicite pour donner envie au lecteur de lire la suite.

Elle doit donner un aperçu « sexy » du sujet et commencer à dévoiler un pan du contenu……

De ce fait, vous pouvez y inscrire des points importants développés dans l’article, ou/et Interpeller votre lecteur : posez lui des questions pour éveiller sa curiosité, ajoutez une touche de suspense, mais surtout, encore et toujours, assurez le que, ce qui suit, est juste incroyable de nouveauté et d’intérêt pour lui !! (Quel veinard  !!!!!)

LE CONTENU, ….Le CŒUR de votre article :

Gros dilemme :

  • les contenus longs sont plus appréciés par Google ! Plus de 1 000 mots …Ils crédibilisent votre compétence.

  • les contenus courts …bien plus appréciés par les internautes …sinon ils s’ennuient !!

Il va falloir allier ces 2 impératifs !

« Le contenu est Roi », dixit Bill Gates !

95 % des acteurs du monde économique se servent du contenu pour promouvoir leur marque, leur action….. Tous publient du contenu, même Coca Cola, Carrefour, Nike et autres.

Un « bon contenu « est un contenu remarquable ! Dans le sens propre du terme.

Tout article doit répondre à un besoin : divertir, conseiller ou informer.

Avant d’écrire …Pensez à votre lecteur :

• Quelle est sa problématique ? Ecrivez un contenu orienté vers votre lecteur, identifiez et répondez à sa problématique. « Je sais ce qui vous pose problème alors …. » .« Laissez moi vous guider, vous faciliter la tâche, vous informer, vous aider……Suivez-moi ! »

Pensez à la notion de « Persona » Cf : 1er Pilier.

Puis en écrivant, …Captivez l’attention de votre lecteur : • Ayez de l’empathie …mettez vous à sa place. • Posez lui ses propres questions. • Rassurez le, maternez le • Parlez lui de vos expériences, confiez vous à lui, impliquez le dans votre discours. • Parlez de vos erreurs, de vos réussites, de vos challenges. • Racontez quelques anecdotes personnelles. • Jouez sur l’émotion, « Les émotions influencent nos décisions » • Mettez un peu d’humour … Ex : parlez des failles et lacunes de vos concurrents !! (Ça c’est de l’humour !!!) • N’hésitez pas à employer des adjectifs forts tels que : Désespérant, audacieux, révolutionnaire, surprenant, incroyable, exaspérant, méconnu, novateur,…….

Le contenu se doit d’être personnel, doit dévoiler votre personnalité afin de le rendre plaisant et …humain !! Il doit donner de l’énergie, déclencher une réaction.

  • Ecrivez comme si vous parliez à quelqu’un en face de vous.

  • Donnez des chiffres, des pourcentages, des références qui accréditeront vos propos, leur donneront de la valeur. (Sans pour autant « noyer » l’internaute !)

  • Mettez des liens pour donner vos sources externes (Vérifier qu’ils arrivent à bonne destination et qu’ils s’ouvrent dans de nouveaux onglets (dommage de perdre un lecteur en cours de route !).

  • Utilisez les caractères gras pour mettre un mot, une phrase en exergue, pour souligner son importance

  • Activez les puces pour lister et aérer votre présentation, votre visibilité.

  • Soignez votre orthographe, faites vous relire, 4 yeux valent mieux que 2 !

LA CONCLUSION : c’est le médicament !!!!

Elle doit donner la possibilité de résoudre le problème.

Elle donne la solution.

Cela peut-être :

• Votre proposition de valeur. • Vos services, vos produits. • Vos formations. • Vos audits ou devis. • Vos formulaires de contacts. • Votre Blog et Post sur réseaux sociaux (boutons partages).

Quant à nous …pour conclure : Voici notre ordonnance !!! (ça c’est de l’humour )

Nous avons pointé du doigt au début de ce chapitre l’anachronisme entre l’intérêt de Google et celui de l’internaute.

Rappel ;

Google aime les textes longs (entre 1 000 et 2 000 mots pour une page bien placée !) avec des références et des liens hypertextes. Cela lui indique que vous êtes un professionnel compétant, celui qui sait de quoi il parle !

Petit Robot Google aime voir sur chaque page un ou plusieurs mots clés …( Cf cours sur le référencement….1 page // 1 mot clé !! ) alors n’hésitez pas à utiliser tout le champ lexical de vos mots clés (synonymes).

Il aime aussi quand le site est actif, quand il bouge !!

L’internaute, pour résumer, préfère les textes percutants et rapides à lire (- de 500 mots)

Donc votre objectif est de créer des pages (stratégiques en matière de référencement) entre 1 000 et 2 000 mots.

DECLARATION D’ACTIVITE EN QUALITE DE PRESTATAIRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE N° 93830530983 auprès du préfet de Provence Alpes Côte d’Azur.
Ce numéro ne vaut pas agrément de l’état.

© Copyright ENANTI 2020-2025